Projet BioImpulse

TWB s’associe au Groupe Michelin, à travers son entité ResiCare, dans un projet stratégique d’envergure : BioImpulse. Ce projet a pour ambition la création d’une nouvelle résine adhésive sans substance préoccupante, dite Substance of Very High Concern (SVHC). Grâce au développement d’une molécule d’intérêt biosourcée, BioImpulse va ouvrir de nouvelles applications aux biotechnologies dans le domaine des matériaux.

Coordonnée par Michelin et sa marque ResiCare, une équipe déterminée de partenaires privés et publics s’est composée autour du projet BioImpulse : la business unit Leaf de Lesaffre ; l’institut technologique FCBA ; l’INSA de Toulouse par le biais d’une de ses structures de transfert de technologies, le CRITT Bio-Industries ; et l’INRA via ses unités TBI et TWB.

Les partenaires du projet BioImpulse se sont fixés plusieurs objectifs à atteindre :
♦ créer une nouvelle résine adhésive sans composé SVHC avec un meilleur impact sur la santé et l’environnement ;
♦ développer à l’échelle industrielle un procédé de production par fermentation d’une molécule d’intérêt à un coût inférieur à son équivalent pétrole ;
♦ valoriser la nouvelle technologie de résine adhésive sur les marchés de l’automobile et de la construction (le bois, notamment) ;
♦ produire cette résine dans de petites installations compactes et décentralisées, au plus près des clients, en réduisant sa complexité et ses coûts de mise en œuvre.

TWB est impliqué dans la réalisation de deux tâches expérimentales en lien avec le développement d’outils de production biologique et assure l’interface entre le groupement de laboratoires publics et les industriels partenaires du projet BioImpulse.

«  Expérimentés dans la conduite de projets collaboratifs, les équipes de TWB ont pour leitmotiv le développement de solutions biologiques alternatives et durables. BioImpulse constitue un nouveau défi en faveur de l’environnement et de la santé que TWB souhaite relever » précise Olivier Galy, directeur des projets de TWB en charge de BioImpulse.

Dans le cadre du projet BioImpulse, il a été décidé de sponsoriser une jeune équipe sportive mixte en catamaran,  Manon Audinet et Quentin Delapierre. L’équipe vient d’obtenir sa qualification pour défendre les couleurs de la France au JO de Tokyo en 2020. Ce duo utilise les ressources naturelles (le vent) et la technologie (les foils) à bord de leur catamaran Nacra17, tandis que les hommes et les femmes qui composent l’équipe du projet BioImpulse vont exploiter des nouvelles technologies pour développer la compétitivité française.  Des valeurs communes et le goût du challenge ont réuni ces deux projets.

 » L’arrivée de BioImpulse à nos côtés dans ce projet olympique a contribué à notre belle progression. Cette émulation et tous ces messages de soutien ont été un réel facteur de motivation au quotidien. Merci à tous les partenaires qui nous suivent dans cette formidable aventure.  » Manon Audinet

Durée du projet : 6 ans (2019 – 2025)
Montant global : 28,1 millions d’euros
Prévision de construction de la 1ère unité de production industrielle en 2026 (évolution possible selon le contexte industriel et marché)

BioImpulse est un projet soutenu par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir.

Communiqué de presse